Les ombres de Thyferra ::
Les ombres de Thyferra Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Félix, Comte de Blancfort

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ombres de Thyferra Index du Forum -> Administration -> Identification
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Félix de Blancfort
Politicien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 11

MessagePosté le: 07/11/2006 00:19:15
Nom : de Blancfort
Prénom : Félix
Titre : Comte de Blancfort


Age : 36 ans (donc un peu comme quelqu'un dans la jeune vingtaine de notre bonne vieille Terre)
Race : Humain
Planète d'origine : Coruscant

Description physique : Chauve pour des questions pratiques plus que par nécessité, le Comte est souvent vu dans son grand uniforme, que vous pouvez voir ci-contre. Il s'agit de son uniforme de cérémonie, et qu'il compte utiliser lorsqu'il siégera au Sénat. Sinon, il est relativement musclé, mais on en est pas à superman. Félix s'entraîne au combat depuis bien longtemps maintenant, ce qui le maintient en bonne forme. Oui bon bref, de toute façon tout le monde se fou de cette parti-ci et j'ai pas trop d'inspiration pour ça. La suite compensera.

Caractère :

Histoire : Nulle ne sait exactement d’ou vient le Comte de Blancfort. Personne n’avait jamais entendu ni du comté, ni de ses comtes, avant l’arrivée de Félix. On ne connaît donc à peu près rien de son enfance qui laisse réellement deviner son comportement, son caractère, d’où il vient et le pourquoi de ses agissements. Cette capacité à être imprévisible aux yeux de ses adversaires lui a toujours été utile, c’est pourquoi il a toujours pris soin de garder une ombre sur ce point de sa vie. Ou du moins est-ce la raison qu’on lui a attribué, personne n’ayant jamais osé le lui demander directement.

Cette histoire débute donc avec la carrière politique du comte de Blancfort, puisqu’il s’agit du plus moins où l’on puisse remonter. Personne ne savait à l’époque d’où il sortait, et personne ne s’en souciait, ce qui amena les questions à se poser bien trop tard pour qu’elles puissent trouver une réponse. L’on doit donc se contenter de ce qui est connu, ce qui bien sûr est déjà pas mal, mais bien insuffisant pour ce qu’aimeraient ses adversaires politiques. Personne ne comprend, d’ailleurs, comment il fait pour que tout un pan de sa vie soit conserver dans l’ombre, alors qu’avec les technologies actuelles il est si aisé de tout retracer dans la vie d’une personne.

Né, selon ses dires, il y a 34 ans de cela sur Coruscant même (quoique sa naissance ne soit répertoriée nulle part, chacun sait qu’il existe sur Coruscant de nombreux endroits à l’abri des archives officielles), le comte de Blancfort est apparu dans les archives officielles pour la première fois à ses 22 ans, soit en l’an 88 après la bataille de Yavin. L’on a dit qu’il faisait son entrée officielle dans le monde avec son arrivée en politique, mais en vérité cela a débuté avec son service militaire.

En effet, le comte de Blancfort fut envoyé par ses parents accomplir un service militaire d’une durée de 3 ans, dans l’optique de le former à la discipline, mais aussi au combat. Il prétendit aussi que cela faisait suite à une longue tradition militaire dans sa famille. À l’époque, il ne s’était pas présenté sous le titre de comte, mais uniquement sous l’apellation de Félix de Blancfort. Bien que crédibles, les raisons données par le comte concernant son entrée en politique ne purent jamais être vérifiées, puisque si ce n’était du léger détail qu’est la conception humaine, on ne pourrait même pas assurer qu’il avait des parents!

Sans le titre de noblesse duquel il est aujourd’hui indissociable dans l’esprit populaire, Félix de Blancfort fut assigné comme simple soldat dans l’Armée de la République. Cette époque était une ère de paix (le calme avant la tempête, selon certains), ce qui rendait les risques très faibles lorsque l’on était dans l’armée, comparé à d’autres époques plus troublées.

Après quelques mois d’un entraînement militaire rigoureux, Félix fit une demande afin d’être muté dans la section des commandos. Étant donné son excellente forme physique, son excellente évaluation psychiatrique face à la pression ainsi que sa discipline et ses bonnes performances à l’entraînement, Félix fut muté plutôt rapidement dans cette section d’élite de l’armée républicaine.

L’entraînement extrême des unités commandos, qui en cas de crise étaient généralement lâchées derrière les lignes ennemies pour accomplir des missions aux objectifs pour le moins ardus et sans aide extérieure, en plus de devoir se sortir de là seuls la plupart du temps, étaient effectivement l’élite de l’armée républicaine. Félix y apprit le maniement de plusieurs armes des plus variées, puisque dans leurs missions les commandos devaient souvent faire affaire avec de l’équipement récupéré sur les cadavres de leurs adversaires. Il y apprit le combat au corps à corps non pas comme une brute de taverne, mais en combattant très efficace. Il y apprit aussi le maniement d’armes blanches multiples, telles que les vibro-lames ou encore, une arme qu’il affectionnait particulièrement, les dagues.

Alors qu’il venait justement pour s’entraîner au maniement de la dague, à son heure habituelle, c’est-à-dire celle ou il était certain d’être seul au gymnase (les commandos en avaient un réservé pour eux seuls, et étant donné leur nombre relativement restreint, il était possible de trouver un tel moment), qu’il aperçu un papier fiché sur sa cible par une dague. L’une des siennes, d’ailleurs. Intrigué par cet événement pour le moins inaccoutumé, il alla voir ce qui y était écris, non sans récupérer sa dague.

J’arrivai dans ce restaurant huppé de Coruscant à l’heure dite, ouvrant la porte à la seconde près sur la cinquième minute de la 19ième heure. Je présentai l’écusson que j’avais trouvé, quelques instants après le papier, collé sur ma dague, suivant les instructions toujours. Après tout, c’était ce que je faisais depuis bientôt un an, suivre les instructions. Devoir sans cesse obéir me plaisait modérément, mais je devais apprendre à me battre convenablement, et les commandos étaient le moyen le plus direct, pratique et efficace pour arriver à ce point. Pour en revenir au sujet de ma visite, je l’ignorais toujours, et cela m’intriguait fortement. Sans un mot, sur présentation de l’écusson, il s’était retourné et m’avait immédiatement guidé à travers le restaurant vers les toilettes.

Arrivé devant la porte des chics toilettes pour hommes du restaurant, il retourna à son poste et me planta là. Conformément aux instructions, j’ouvris la porte des toilettes. Quelle ne fut pas ma surprise d’y voir le propre capitaine de ma section de commandos! Celui-ci prit la parole avant même que je ne me remette de ma surprise.

-Bien, je vais aller droit au but. Tes grandes aptitudes sur le terrain, dans à peu près tous les domaines, ont été remarquées. Couplées avec ton intelligence, qui s’est prouvée lors des pratiques sur le terrain ainsi que dans les tests théoriques de l’entraînement, ces aptitudes t’ont faites remarquées, comme je l’ai dit. Voici l’offre qui t’es proposée : accepter certains contrats et les effectuer sans poser de questions, en échange d’une certaine rétribution. Tu dois accepter ou refuser maintenant. Si tu refuses et rapporte cet échange à qui que ce soit, je nierai tout, tu seras renvoyé de l’armée on s’assurera que ta carrière soit détruite. Acceptes-tu?

J’aurais pu refuser. Je savais de quoi il en retournait, bien sûr. Il s’agissait de politiciens corrompus voulant assassiner leurs adversaires, d’autres politiciens soit tout aussi corrompus, soit défenseurs d’un idéalisme quelconque et gênant. Ou encore, il s’agirait de gradés militaires voulant se débarrasser d’autres gradés ayant atteint ce poste avec trop d’idées morales en tête pour y permettre les magouilles que les premiers souhaitaient accomplir sans être gênés. J’aurais pu refuser, par principe. J’aurais pu.

-J’accepte.

Le capitaine sourit. Il allait de soi qu’il connaissait déjà ma réponse, sans quoi la proposition ne serait jamais venue jusqu’à moi. On finissait par très bien se connaître, au sein d’une unité commando, et mes opinions, ou plutôt mon absence d’opinions, sur les choses relevant du droit et autre commençaient à être connues. On plutôt, les opinions que je souhaitais être connues par eux l’étaient. Mes opinions personelles, je prenais grand soin de les cacher. À l’époque toujours en formation, je savais tout de même déjà qu’elles n’étaient pas du genre à être révélées à des républicains comme ceux que je fréquentais, voués à la mort et aveuglés par des idéaux idiots.

Toujours est-il que j’acceptai. Et entrepris la première des marches qui devaient me mener à mon destin.

À la fin de mon service militaire, j’avais moi-même acquis le grade de capitaine. J’étais désormais un maître dans la plupart des techniques de combat à distance, à main nue ou à l’arme blanche utilisées par l’armée. J’avais continué à exécuter des petits boulots, allant d’assassinat en chantage, pour le compte de je ne savais trop qui exactement. Où du moins, c’était ce qu’il croyait. Malgré quelques exceptions, sans doute pour le compte de ses amis, j’avais finis par identifier le fil qui reliait la plupart de mes victimes entre elles. Un homme pouvait avoir eu de bonnes raisons de commanditer mes missions : le sénateur de Coruscant. Je savais désormais qui faire chanter.

On ne sait pas grand chose des trois années qui suivirent le séjour du comte dans l’armée. Il est retourné dans l’ombre de l’anonymat, sans doute pour y préparer ses projets futurs. Toujours est-il qu’il revint, à 28 ans, sur la scène officielle coruscanti. Il n’était plus désormais un commando anonyme qui effectuait des missions pour d’inconnus officiers supérieurs. Il se faisait désormais appeler comte, et possédait une « garde rapprochée » d’environ une dizaine de personnes bien armées. Ces personnes étaient, comme l’apprirent rapidement les hauts personnages de Coruscant et de la République, incorruptibles et totalement dévoués à leur comte.

À cette époque, la crise du bacta ne faisait que débuter. Le Parti Humain de Thyferra venait d’arriver au pouvoir, et son chef venait de faire pour la première fois usage de son contrôle du bacta pour imposer ses vues au reste de la Galaxie. La création sur Coruscant d’un parti tout aussi extrémiste que le parti au pouvoir sur Thyferra fut donc peu remarquée, et surtout, dans les remous des débuts de la crise, le parti fut officiellement créé et accepté par les institutions républicaines malgré nombre de ses positions contraires aux idéaux républicains.

Dans ses premières années d’existence, le Parti du Changement Social ne se fit pas trop remarqué. Ne s’exprimant que rarement, la presse s’en désintéressa rapidement. Ne faisant que peu de recrutement, il ne grossissait guère, n’étant plus connu. Mais dans les sombres couloirs du Sénat, la situation était sensiblement différente. Le sénateur de Coruscant était resté en place toutes ces années, promouvant officiellement les idéaux démocratiques de la République, mais étant dans l’ombre parmi les plus corrompus et dénués de scrupules des sénateurs. Or, c’était précisément sur ce sénateur tout-puissant de par la puissance de sa planète, capitale républicaine, ainsi que par sa richesse, son influence, sa corruption et ses menaces, que le comte possédait un moyen de pression. Oh, tout le monde était déjà au courant de ses actions. Ou, à tout le moins, tout le monde qui comptait au Sénat. Mais personne ne disait rien, puisque tous utilisaient les même méthodes. Mais une telle dépravation racontée dans la presse par l’ancien « exécuteur » du sénateur, voilà qui nécessiterait l’ouverture d’une commission d’enquête pour calmer l’ardeur du peuple, et surtout voilà qui offrirait une immense porte ouverte pour les attaques de ses adversaires, qui s’y engouffreraient. Bref, le Comte possédait la clé de la chute en politique de l’un des sénateurs les plus influents de la République.

Il avait suffit d’une seule allusion, en privé, pour que le sénateur lui propose dans les jours suivants une place dans « son équipe ». Dans le système de représentation sectorielle de la République, un sénateur représentait donc plusieurs mondes, et le sénateur coruscantis pouvait lui offrir d’être l’un de ces « sénateurs de seconde main », si l’on pouvait dire, qui ne représentaient que l’un des mondes d’un secteur. Ils avaient bien moins de possibilité que les sénateurs « réels », mais c’était tout de même une place au Sénat, à partir de laquelle Félix pourrait faire croître son influence. Il accepta donc, puisque c’était justement là qu’il souhaitait en venir.

Il continua à rester relativement calme pendant quelques années, n’intervenant que de temps en temps officiellement, mais faisant croître son influence au Sénat, notamment en s’informant toujours plus afin de posséder des moyens de pression sur les autres sénateurs. Il s’assurait aussi de ne pas gêner qui que ce soit avant d’être fin prêt.

Deux ans environs avant notre époque, soit quatre ans après son retour sur Coruscant, le Comte se mit à s’activer. Il estimait son influence au Sénat désormais suffisante : il pouvait se permettre de s’afficher au grand jour. Le Parti du Changement Social afficha son programme extrémiste ouvertement, le clamant sur tous les toits. La presse le dégusta, ses actions sensationnelles augmentant les ventes. Son programme ouvertement raciste, prônant la supériorité humaine, fit déjà quelques adeptes. Une milice de parti fut créée, aucune loi ne l’interdisant officiellement. Malgré le faible nombre de partisans des débuts, les rangs de la milice augmentaient de jour en jour.

Les miliciens commettaient de nombreuses exactions, battant des non-humains, terrorrisant les populations non-humaines locales, faisant du chantage, etc. Bien entendu, tout cela était limité à certaines zones, mais la politique de non-intervention républicaine dans les affaires locales - ces actions étant considérées comme affaires locales de Coruscant – fit que dans ces régions, la milice du PCS (Parti du Changement Social) était toute-puissante. Dans la crise du bacta, qui avait cours depuis maintenant un certain temps, le Comte fit part de ses opinions : rétablir la libre-circulation du bacta par la force, en envahissant Thyferra. Le temps de la faiblesse était terminé. Il fallait agir.

Aujourd’hui, la Milice du PCS est composée d’environ 2000 miliciens. Le Comte (il se fait désormais appeler ainsi, plutôt que Félix), bien que n’étant pas sénateur, possède une influence grandissante au Sénat car il est le seul à posséder sa propre force armée. Elle lui permet de faire pression sur ses éventuels adversaires. Il possède aussi de nombreuses ressources au niveau du chantage, et est assuré de l’appui forcé du sénateur de Coruscant. Jusqu’à ce qu’il décide de prendre sa place.


Divers : Très charismatique, a une milice de 2000 hommes sous ses ordres, deviendra éventuellement Sénateur de Coruscant, et autres petites broutilles


Dernière édition par Félix de Blancfort le 22/11/2006 01:12:16; édité 2 fois
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/11/2006 00:19:15
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hokuto Kakitas
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 22

MessagePosté le: 07/11/2006 08:06:57
c'est ca...
Cherche des excuses...
^^
Répondre en citant
Revenir en haut
Merrick Simms


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2006
Messages: 23
Faction et rang: Je suis un Jedi

MessagePosté le: 13/11/2006 22:07:00
Je continus et cette fois ci je te salut Félix de Blancfort mais es-tu vraiment surs que les Comte existe dans notre vaste Galaxie si loin de La Terre?
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Félix de Blancfort
Politicien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 11

MessagePosté le: 14/11/2006 00:17:33
Sûr? Absolument pas. Mais j'aime bien le titre Very Happy

Et puis, je sais qu'il y a de la noblesse dans cette galaxie, donc peut-être que les comtes existent, qui sait.

Merci bien pour la bienvenue, aussi.
Répondre en citant
Revenir en haut
Félix de Blancfort
Politicien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 11

MessagePosté le: 22/11/2006 03:27:52
Biographie mise à jour, malgré quelques problèmes de connection

PS : Pour ceux qui ne seraient pas au courant, j'ai été autrefois connu en tant que sith
Répondre en citant
Revenir en haut
Kiel Hallan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 52
Faction et rang: Chevalier jedi

MessagePosté le: 22/11/2006 09:01:11
Sympathique ^^

Apparemment l'histoire de l'Europe des années 30 en inspire beaucoup.

Sinon le titre de comte existe bel et bien dans l'univers SW. Déjà ne serait ce que Dooku comte de Serenno. Wink
_________________
Sabre laser (lame bleue)

Bure jedi (avec des pièces de vêtements militaire)
Répondre en citant
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 22/11/2006 09:28:41
en effet histoire très instructive et interessant, puis-je rajouter bienvenue ? Bien que je ois arriver apres ?

J'espère que oui ^^

bienvenue alors Wink
_________________
Armes :
- Sabre-Laser : Lame Jaune

Armure :
- Toge brune et tunique beige de Jedi

Divers :

La lumière trop éblouissante m'aveugle, tout comme la nuit trop sombre, c'est pourquoi je ne suis qu'une Ombre Lumineuse (Calli Kayan )
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Félix de Blancfort
Politicien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 11

MessagePosté le: 22/11/2006 23:02:06
Pourquoi pas, le bienvenue, c'est un nouveau personnage après tout Wink

Les années '30? Je vois pas d'ou tu sors ça Rolling Eyes

Plus sérieusement, j'ai trouvé que la situation s'y prêtait bien, puisqu'on a une situation analogue sur Thyferra. Donc voilà.
Répondre en citant
Revenir en haut
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 22/11/2006 23:38:49
bienvenue
Répondre en citant
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 23/11/2006 07:55:06
Félix de Blancfort a écrit:
Pourquoi pas, le bienvenue, c'est un nouveau personnage après tout Wink

Les années '30? Je vois pas d'ou tu sors ça Rolling Eyes

Plus sérieusement, j'ai trouvé que la situation s'y prêtait bien, puisqu'on a une situation analogue sur Thyferra. Donc voilà.


parce que Kiel adore l'histoire Wink c'est ca hein Kiel ?
_________________
Armes :
- Sabre-Laser : Lame Jaune

Armure :
- Toge brune et tunique beige de Jedi

Divers :

La lumière trop éblouissante m'aveugle, tout comme la nuit trop sombre, c'est pourquoi je ne suis qu'une Ombre Lumineuse (Calli Kayan )
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 23/11/2006 18:51:04
Bienvenue mon gars, et pense a toucher a Thyferra, et je t'envoie des siths s'occuper de toi et de tes serviteurs Very Happy
_________________
Pendant des années nous sommes restés dans l'ombre et le doute . Des années de larmes et d'echecs seront balayés d'une victoire eclatante
Répondre en citant
Revenir en haut
Félix de Blancfort
Politicien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 11

MessagePosté le: 23/11/2006 22:47:13
Eh oh, si je débarque sur Thyferra, ce sera à la tête de l'armée personelle du dictateur de Coruscant et/où de la République Twisted Evil
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 15/11/2018 20:36:39
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ombres de Thyferra Index du Forum -> Administration -> Identification Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com