Les ombres de Thyferra ::
Les ombres de Thyferra Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Le Sénat en émoi [ouverture]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ombres de Thyferra Index du Forum -> Coruscant -> La surface -> Le Sénat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 07/11/2006 18:15:15
C'etait une journée des plus calmes au Sénat, vraiment, pas une menace de mort envers deux systemes en conflit commercial . Le chancelier s'appreta a clore la seance, quand soudain, un visage inconnu vint prendre une place vide, elle tres connue . Le chancelier interpella donc cet individu .

Senateur, vous vous etes surement trompés de loge, celle ci est vide, personne n'a daigné venir l'occuper
-Eh bien cela va canger, chancelier . Je ne pense pas m'etre trompé de loge .
-Tres bien Senateur de Thyferra, alors, quel est votre nom ?
-Mon nom est John Braveheart, grand guide de Thyferra

Ce qui fut une journée calme devint soudain un enfer de brouhaha, l'apparition d'un personnage aussi celebre ( tristement célèbre pour certaines personnes ) attisa la flamme du senat . Le maitre de conference reprit la salle .


Silence mesdames et messieurs les senateurs ! Silence j'ai dit ! SILENCE !

Il fallut plusieurs minutes pour refaire le silence dans la salle


Pourquoi, monsieur Braveheart, venez vous si tard au Senat en personne, avez vous une loi a proposer ?
-Oui chancelier, enfin, pas une loi, un decret propre a ma planete
-DICTATEUR ( crièrent certains senateurs )
-Le bacta desormais produit par mon état sera vendu au prix que mon gouvernement jugera bon, nous ne nous indexerons plus sur les prix conseillés de la republique
-Avez vous une idée de ce que vous faites ????
-Oui, j'use de mon monopolen, si vous n'en etes pas satisfait, soignez vous allieurs
-Tr...tres bien, le senat tient compte de cette mesure, et vous achetera le bacta a votre prix....

La seance fut close alors que le senat etait dans un veritable chaos, des senateurs applaudissaient braveheart, d'autres juraient de le tuer . Lui venait de sortir, il avait fait son travail .
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/11/2006 18:15:15
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 18:37:57
suite de : http://shadows.xooit.fr/t24-Calli-Kayan.htm#28

Une jeune femme aux long cheveux ou s'entremmêlaient reflets châtains et or; stylo en main notait les points principaux du discours dit. Non pas que ce fut primordial, mais t'en qu'à ne rien faire, autant s'instruire. Sa longue robe en dentelle noire descendait sagement jusqu'a ses genoux, et un stylo plume des plus banal virvoltait sur la feuille de papier. Longuement la Jedi fronça les sourcils, en fait durant toute la séance. Elle était bien sûr invitée en tant que civile, mais usait de sa noble origine sur Hapès. Lorsque ce fut finit Calli fit les comptes. Le bacta devenait un bien de marchandage comme un autre, autrement dit le capitalisme gouvernerait.

La population verrait sûrement d'autres produits de la vie de tous les jours augmenter. Pour compenser leur achat de Bacta, les états auraient tôt fait d'imposer de nouveaux impôts. Autrement dit une inflation en vue...pas bon çà, as du tout, et sur le plan uniquement moral déjà...c'était mauvais, les hôpitaux voudraient diminuer l'effet de perte d'argent, soit au niveau de l'emploi, et donc des services en moins...ou bien le matériel serait acheté moins cher, et donc à moins bonne qualité, un risque direct pour la sécurité.

Continuant à penser aux conséquences la Jedi se leva à la fin, reprit son calepin, réajusta sa longue robe fendue et se perdit dans la fole. De loin elle vit le sénateur Braveheart partir. Analysant les sentiments de chacuns elle les trouva partagé. Une guerre de l'économie se mettait en plac

e...a présent il n'y avait plus qu'à espérer que cela n'empire pas
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 19:46:59
En tant que membre du Conseil jedi, il arrivait parfois à Shaela d'assister aux scéances du Sénat, sans prendre part aux discussions bien entendu. C'était une obligation calamiteuse pour elle, mais cette fois, elle n'y avait pas été à reculon, enfin, pas totalement. Depuis son retour de Thyferra et la mission avortée avant qu'elle n'ait véritablement pu commencée, elle suivait avec attention l'évolution des événements au Sénat. Les relations de plus en plus dégradées entre la République et la dictature thyferrane - il ne fallait pas se voiler la face, ce gouvernement était à des années lumières de toute démocratie - impliquaient beuacoup pour les Jedi, notamment une implication grandissante de l'Ordre dans la crise. Shaela ne se faisiat pas d'illusion : lorsque tout irait de plus en plus mal, on ferait appel aux Jedi, comme à chaque fois, pour sauver la situation et éviter à la République de perdre la face.

Alors, maintenant que Braveheart avait comme promis clarifié la situation, elle avait tenu à être présente. Résultat des courses : un beau merdier comme le Sénat n'en avait plus connu depuis longtemps. Ca devait leur manquer...

Shaela soupira et quitta la salle dès lé scéance levée. A croire que la galaxie ne supportait pas la paix et qu'il fallait toujours que le chaos naisse quelque part. C'était... fatigant. Et pour une fois que les Sith n'y étaient pas mêlés... Enfin, le spoliticiens se débrouillaient très bien tout seul sans que le côté obscur ait à intervenir. A moins que les politiciens ne soient une forme d'incarnation du côté obscur... La Jedi sourit à cette idé, au fond, ça ne l'aurait pas plus étonné qu'un bantha à 6 pattes.

Elle apperçut devant elle le sénateur de Thyferra. Peut être était-ce une occasion d'y voir plus clair. Elle se fraya un passage à travers la foule et apostropha Braveheart.


- Sénateur Braveheart, pourriez vus m'accorder quelques minutes de votre précieux temps?
Répondre en citant
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 19:57:17
Calli alors qu'elle s'en allait, reconnut Shaela, elle ne l'avait pas vu dans la salle, ni sentit, sans doute trop absorbée dans sa prise de notes. Contrairement à elle, Shaela semblait de loin vêtue de manière Jedi. Décidant de ne pas intervenir, même lorsque cette dernière interpella Braveheart, Calli resta sur place, discr-te comme toujours. De loin elle observa chadun des gestes de John et de Shaela, ne cherchant nullement à se faire remarquer .

La Jedi regarda encore quelques sénateurs partir, selon leur comportement extérieur, et perçut dans la Force, la jeune Hapan cherchait à déterminer quelle planète serait contre ou favorable à l'augmentation du Bacta. Sans jamais poser de questions au dits interessés littéralement bouillant de rage, Calli notait dans sa tête chaque scène, évènement ou autre qui l'interessait. La Jedi reporta ensuite son regard d'ambre (en plus foncé quand même ^^) vers Braveheart et Maître Cirth, qu'elle connaissait pour l'avoir croisée dans les couloris du temple
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 07/11/2006 21:28:33
Bien sur maitre....

Faire appel a sa memoire, Corulag et Onderon, et plus recemment, le spatioport de thyferra . John fit une reverence courtoise a Shaela .

Cirth . Que me voulez vous maitre ?

Il etait difficile a croire qu'un homme aussi bien en apparence puisse etre un des grands dictateurs dont le nom inspire peur et haine . Il sourit aimablement a la jedi .
Répondre en citant
Revenir en haut
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 21:44:40
*C'est parti pour une scéance d'hypocrisie..*

Sha s'inclina légèrement, juste le nécessaire pour paraitre poli, mais pas assez pour être obséquieuse ou soumise. Elle planta ensuite un regard acéré dans les yeux de Braveheart.

- Votre décision de nationnaliser la production de bacta et la hausse des tarifs consécutive met la république dans une situation inconfortable. Cela va enrichir votre planète, mais vous aller couler plus d'une économie à côté. Vous jouez avec la vie de centaines de millions d'êtres vivants sénateur...

Elle marqua une pause très longue et très lourde.

- Je pense que vous avez bien peser le pour et le contre d'une telle décision, enfin, j'ose l'espérer.
Répondre en citant
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 22:57:03
Calli reconnut dans les courbettes de chacun, les cours de politesse et de maintien apprits par sa propre mère, sur Hapès. La jeune Jedi jugea alors que le dialogue allait être très long, avec de lourdes paroles et tournures élaborées. Calli elle-même possédait cette démarche souple et distinguée des grands nobles, alors elle s'y connaissait. Le Chevalier (ère ?) s'approcha des deux interlcuteurs. Dans la nuée de sénateurs et invités, le seul sujet de conversation était le prix du bacta et ses conséquences. Mais Calli ne laissa pas traîner ses oreilles dans ces coins-là qui ne l'interessaient pas, la conversation la plus instructive venant de celui dont la problématique venait, justement.

La Hapan s'assit non-loin à seulement quelques mètres, ne doutant pas que Shaela l'avait repérée, mais se disant qu'étant du même bord la Jedi accepterait sa présence. Calli prit son callepin et relisant ses notes, elle écoutait Bravehart parler de son projet de loi concrétiser. Evidement que Shaela s'y opposait, état Jedi c'était logique. D'ailleurs Calli était même surprise qu'il n'y est pas eu d'autres Jedi. Bien qu'elle soit en vue des deux interlocuteurs la jeune femme n'intervanait toujours pas
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 07/11/2006 23:05:44
Si la république ne depensait pas des millions pour soutenir des planetes dont le seul revenu est la danse ou l'etalage de pigments sur le papier, elle aurait bien assez pour s'occuper des necessiteux . Ma planète se faisait voler ses richesse, en toute legalité . Bien entendu, je suis conscient des consequences que mon geste aura .

John sourit, les maneuvres sournoises, ça le connaissait .

Imaginez les credits alloués aux decorations de votre temple, imaginez les Thyferrans mourant des blessures qui auraient pu etre gueries .

Il dédramatisa en haussant les épaules et jeta un regard a Calli, il lui sourit aussi

Si la republique arrete de formenter des attentats contre nous et de financer les dissidents minoritaires, alors le prix descendra, mon but n'est pas de tuer la galaxie, je vous rassure maitre Cirth
Répondre en citant
Revenir en haut
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 07/11/2006 23:26:21
- Que voulez-vous, certaines planètes vivent de l'art, d'autres du commerce, d'autres encore de l'extortion.

Elle le fixait intensément, cherchant à lui faire détourner le regard ou céder, mais sans pour autant faire usage de la Force. Elle avait remarqué la présence de Calli, mais l'oculta pour l'instant.

- Il faut de tout pour faire un monde sénateur, et chacun doit y mettre du sien. C'est cela la base d la république démocratique dans laquelle nous vivons : viser à la plus grande égalité entre chaque habitant, une meilleure répartition des richesses, quelles qu'elles soient, et pas le profit de quelques uns.

Sha s'était exprimée avec calme et résolution. Qu'un politique se permette de lui donner des leçons et de critiquer l'Ordre Jedi l'agaçait mais sans plus.

- Peut être pourriez vous déjà renoncer à vos riches vêtements et à votre tarin devie de sénateur, vous ainsi que toute votre suite. Ce serait déjà une formidable économie pour votre monde et pour la République.

Shaela sourit aimablement, bien que l'ironie acerbe de sa réplique n'avait pas été masquée.

- Je ne pense pas que les Thyferrans soient les plus mal lotis en la matière.
Répondre en citant
Revenir en haut
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 08/11/2006 00:07:58
Chacun son travail, moi je defends ma planete, vous, vous defendez la veuve, et l'orphelin . On pourrait vous faire remarquer que l'on ne vous voit pas de ce coté la . Depuis que les siths ont disparu, vous dormez sur vos lauriers ?

Tout en gardant le sourire et les yeux dans les yeux, faire une joute verbale avec une jedi, enervait et fascinait Braveheart .

Si les jedis etaient payés a la rentabilité, certains pensent que vous seriez tranquille en bacta pour des années, meme si le prix flambait . Mais en l'occurence, la n'est pas la question, ni mon opinion .

Il afficha un sourire ironique


J'aimerais d'autant que vous regardiez mon train de vie, et les depenses de chancellerie . On verra si mon "extorsion" est si cruelle .

Il s'adressa a la "journaliste"

vous avez noté ?
Répondre en citant
Revenir en haut
Calli Kayan
Jedi

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 99
Faction et rang: Chevalier Jedi

MessagePosté le: 08/11/2006 07:54:22
Calli leva le nez surprise puis se ressaisit, forcément habillée en civil. Ne préférant rien répondre pour ne pas mentir la Jedi hocha la tête pour signifier que oui...mentir en silence était moins grave comme le disait Maître Tarok. La Hapan regarda Braveheart dans les yeux quelques instants, l'ambre de ses yeux semblait ne pas vouloir se fixer, elle semmblait en effet jauger le jeune homme de la tête aux pieds. De part ce même signe de tête, implicitement elle se définissait devant Braveheart comme une simple civile. Lui devait y voir la journaliste qui ferait son scoop en sa faveur, en gros titre : que les mots soient avec lui ou autre façon de dire les choses, pour que les média : grande puissance d'une planète soutiennent son projet, et calme les "dissidents".

D'ailleurs devant Shaela il jouait les protecteurs, celui qui tenait à "sauver" sa planète, c'était peut-être vrai après tout, Calli n'en savait rien. Mais bon ayant baigné dans la noblesse et par la même occasion dans la politique...elle se doutait qu"il n'y avait pas que cela : sinon faire des profits...pour sa planète et pour lui. Calli devina que Shaela l'avait sentit, normal après tout, la jeune jedi etait juste en face, pour le moment Maître Cirth sembla occulter le fait qu'elle l'est perçu ou apperçu, voir les deux. Ce qui en soi, ne dérangeait absolument pas Calli qui continuait ses notes, comme une bonne journaliste ; qu'elle n'était pas malgré tout
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 08/11/2006 14:04:37
- Très cher sénateur, je crains fort que mon train de vie ne vous parraisse fort rudimentaire. Je passe mon temps en mission à aider la veuve et l'orphelin comme vous dites, et à me faire refouler aux portes des spatioports par des gouvernements forts peu respectueux de la liberté de circulation des membres de la république.

Non, Shaela n'a pas oublié l'affaire de Thyferra.

- J'espère que vous avez su régler vos problèmes de terrorisme et d'attentat. Ce serait dommage que cela n'atteigne votre cher bacta. Et ça gacherait l'image si reluisante de votre planète... L'avis d'une Jedi ne vous interressera robablement pas, mais si j'en avais eu le pouvoir, cela ferait longtemps que jaurais ordonné la nationnalisation de la production de bacta ... au niveau républicain. Laisser ce genre de ressources aux mains d'une économie privée, c'est courir droit à la mort et à des situations innextricables comme celle où nous sommes actuellement.

Elle envoya un message mental à Calli.

*Reste neutre, i te prend pour une journaliste. Il pense se faire de la pub, laissons lui ses illusions.*
Répondre en citant
Revenir en haut
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 08/11/2006 14:30:31
Maitre, restons dans nos competences, vous c'est la sorcellerie et les plans de haut vol, la politique est le mien . La republique a un peu trop tendance a envoyer des gens sur thyferra . Des unités de reconnaissance posées clandestinement par exemple .

John sourit en ajoutant ironiquement


C'est vrai que les jedis ont toujours soutenu la dictature, car voyez vous, en democratie, on ne peut prendre de decisions aussin fermes sans passer par des lobbys et autres debats corrompus . Les cartels de productions soumis au chanceliers successfis troquaient le bacta comme on troque des cailloux .

C'eut été si simple de prendre le sabre de la jedi, et de la tuer, mais Myst savait qu'il en aurait loisir plus tard .


Mais la question de se pose pas, vous n'etes pas politicienne, et je ne suis pas, malheureusement, jedi
Répondre en citant
Revenir en haut
Shaela Cirth
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 128
Faction et rang: Maître Jedi

MessagePosté le: 08/11/2006 16:18:51
- La déonthologie n'est pas votre point fort n'est-ce pas? Monnayer la vie des gens ne vous gène pas? Vous êtes comme tous les politiciens. Un seul objectif : vous en mettre pleins les poches, vous et vos acolytes.

Pendant quelques instants, elle envisagea de purement et simplement éliminer ce type. La galaxie ne s'en porterait pas plus mal, le problème thyferran aurat été réglé et elle était tout à fait prête à assumer la suite inévitable des événements. Mais elle se ravisa. S'adonner au coté obscur pour un politicien ne valait pas le prix à payer d'un point de vue personnel. Il y aurait d'autres manières de résoudre le conflit.

- Encore heureux que vous ne soyez pas un Jedi! Votre implication inconditionnelle dans le bien être de votre peuple vous aurait mené droit au côté obscur, et c'eut été à moi de faire le ménage.

Shaela le défiait du regard, le stade des politesses était depuis longtemps dépassé.

- C'est peut être la solution...
Répondre en citant
Revenir en haut
John Braveheart
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2006
Messages: 53
Faction et rang: Sith

MessagePosté le: 08/11/2006 16:28:49
Qui est le plus "obscur" des deux ? Celui qui ne remplit pas les conditions d'etre des jedis et de la republique ? Ou celle qui le menace de mort devant une assemblée de senateurs indecis ?

Il fallait se contenir, de toute evidence, elle n'allait pas attaquer, nul besoin alors de reveler ce que les jedis imaginent mort, enterré et decomposé .


L'argent des plues values va a ma planete, et non pas dans mes poches, je ne suis pas assez republicain pour cela . Je n'ai pas eu besoin de payer quiconque pour etre ici . Ni de brandir une baguette de sorcier derisoire, d'allieurs .

Mais son sabre laser semble si pres, plus tard, dans un couloir sombre ou personne ne fera attention, non il faut se reprendre . En attendant John renvoya un regard neutre voir moqueur a la jedi
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/09/2018 08:48:13
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ombres de Thyferra Index du Forum -> Coruscant -> La surface -> Le Sénat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

 
Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com